Développement du vol et de la capacité locomotrice chez les pondeuses


Chercheur principal

Alexandra Harlander, Université de Guelph

Année de réalisation

2013-2018

Objectif global

  • Étudier le développement de la capacité locomotrice dans les airs et sur le sol chez les poulettes et les pondeuses, les préférences des oiseaux par rapport au vol et à la marche, et la pertinence de ces connaissances dans une optique d’élevage et d’hébergement adéquats des poulettes et des pondeuses dans les systèmes de volières.

Résultat

  • Les résultats montrent que les poussins préfèrent rester au sol et qu’ils commencent à utiliser les sur-faces élevées à 8 jours d’âge.
  • Les angles d’inclinaison ne doivent pas dépasser 40 degrés pour réduire au minimum le stress et la course aidée par les ailes ou les ascensions en volant effectuées sur les pentes plus abruptes.
  • La surpopulation, les contraintes visuelles et la mauvaise santé physique réduisent tous les capacités de perchage.

Application

  • Ces résultats fournissent des renseignements pra-tiques utiles à prendre en considération lors de la conception des volières tenant compte du dévelop-pement des capacités locomotrices des poussins.

La recherche s'applique aux

Pondeuses

Le projet a été financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada, Le Conseil de recherches avicoles du Canada, et Les Producteurs d’œufs du Canada.