Incidence du déphalangeage sur le bien-être des dindons commerciaux


Chercheur principal

Hank Classen, Université de la Saskatchewan

Année de réalisation

2010-2013

Objectif global

  • Déterminer l’incidence du déphalangeage des poules et des dindons adultes sur leur bien-être, le rendement et la catégorie de la carcasse à la transformation.

Résultat

  • Les résultats des essais menés sur les poules n’ont montré aucune difference entre les groupes d’oiseaux déphalangés et non déphalangés pour ce qui est du taux de croissance, de la consommation d’alimentation ou de l’efficacité de l’alimentation. Le taux global de mortalité n’a pas changé, pas plus que la cause de la mortalité.
  • Le taux d’égratignures observées sur les carcasses à l’usine de transformation était considérablement plus élevé chez les oiseaux non déphalangés que sur les oiseaux déphalangés. Les dindonneaux déphalangés étaient moins actifs à l’âge de trois jours, ce qui peut être un signe de douleur ou d’inconfort. Un effet semblable, bien que non significatif d’un point de vue statistique, a été constaté à l’âge de cinq jours, mais les observations comportementales subséquentes (à l’âge de sept et de treize semaine) ne montraient pas d’effets du traitement.
  • Le déphalangeage des dindonneaux a entrainé un réduction de la consommation d’alimentation de l’âge de 126 jours à l’âge de 140 jours, ainsi qu’un effet négatif sur la masse corporelle vers la fin de la période de production. On ne connaît pas les raisons de ces effets, mais l’observation d’autres critères de réponse qui n’ont pas encore été recueillis, vérifiés ou analysés statistiquement pourrait fournir des explications. Les données sur le déphalangeage ont été recueillies dans une ferme commerciale, et d’autres fermes ont été ciblées pour une collecte ultérieure de données.

Application

  • Une évaluation objective des avantages et de l’incidence éventuelle sur le bien-être du déphalangeage aidera l’industrie du dindon à évaluer cette pratique.

La recherche s'applique aux

Dindons

Le projet a été financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada.