Mise au point de prébiotiques à base d’enzyme ou de levure pour la volaille


Chercheur principal

Bogdan Slominski, Université du Manitoba

Année de réalisation

2013-2017

Objectif global

  • Le but de la recherche proposée est d’examiner le potentiel d’une combinaison d’une préparation actuelle de multicarbohydrase enrichie d’une activité lytique de paroi cellulaire de levure et de produits dérivés de la levure comme produit de remplacement peu coûteux des antibiotiques.

Résultat

  • L’enzyme lytique de cellules de levure β-glucanase1,3-1,6 dépolymérise fortement les poly-saccharides de parois cellulaires de levure, ce qui entraîne la libération d’une grande variété de nutriments.
  • Une supplémentation à base d’enzyme/de levure a diminué le taux d’incidence de colonisation par Salmonella au terme d’une étude de provocation chez des pondeuses et des poulets à griller et d’une étude de provocation à C. perfringens chez des poulets à griller.
  • Une supplémentation à base d’enzyme/de levure a modifié la population microbienne intestinale chez les poulets à griller et a amélioré le gain pondéral et l’indice de consommation chez les poulets à griller et les dindons.

Application

  • Une combinaison de produits à base de levure prétraités à l’enzyme et d’un supplément multicarbohydrase pourrait servir de technologie efficace et peu coûteuse pour remplacer les antibiotiques promoteurs de croissance dans les programmes alimentaires de la volaille.
  • L’enzyme lytique de parois cellulaires de levure β1,3-1,6-glucanase présente un potentiel commercial.

La recherche s'applique aux

Reproducteurs, Poulets de chair, Pondeuses, Dindons

Le projet a été financé par Agriculture et Agroalimentaire Canada, Le Conseil de recherches avicoles du Canada, Canadian Bio-Systems, et Conseil canadien du canola.